#National

Kamel Feki : le ministère de l’Intérieur veille au respect des droits humains

Le ministre de l’Intérieur, Kamel Feki a assuré que son département veillait au respect des droits humains et œuvrait pour l’application de la loi en Tunisie.

Dans une allocution prononcée hier 9 décembre 2023 durant une conférence organisée par le ministère de l’Intérieur et relayée par l’agence Tunis Afrique presse, Kamel Feki a affirmé que les accomplissements de son département reflétaient l’harmonie entre les forces de l’ordre et les droits humains consacrés par divers textes tels que la Déclaration universelle des droits de l’homme, la constitution ou encore les textes organisant le corps de la police.

Le ministre a, aussi, assuré que son département s’était fixé comme objectif de lutter contre l’impunité et les atteintes isolées et irresponsables. Il a appelé le personnel du ministère à faire preuve de civisme et à adopter un comportement exemplaire.

Kamel Feki a indiqué que le ministère avait émis, à la date du 17 mars 2023, un code de conduite comportant des principes et des valeurs tels que l’impartialité, la primauté de la loi et du droit à la vie, le respect des droits et des libertés collectives et individuelles et le respect de la dignité humaine. Il a affirmé que le ministère protégeait les droits des migrants et des victimes de traite, appliquait le droit d’accès à l’information, appliquait l’approche et l’égalité entre les genres, la transparence, luttait contre la violence à l’égard des femmes et des enfants et intégrait la formation aux droits humains dans tous les niveaux.

Kamel Feki a considéré que la Déclaration universelle des droits de l’Homme était le fruit d’une fusion des différentes approches juridiques et culturelles portant sur ce sujet. Il a qualifié la chose d’acquis et a insisté sur l’importance de son application. Revenant sur la situation à Gaza et sur les crimes commis par l’entité sioniste, le ministre a critiqué l’échec de la notion de droits humains et du respect de l’être humain.

Kamel Feki : le ministère de l’Intérieur veille au respect des droits humains

Face à la pénurie de lait, les

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *