#National

Anis Kharbeche : une solution permet de vendre l’huile d’olive au consommateur à 17,5 dinars le litre

Le membre du conseil central de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap), Anis Kharbeche, a indiqué que les récentes précipitations seront bénéfiques aux oliviers et à la récolte de cette année. Il a affirmé que l’agriculteur vendait l’huile d’olive aux huileries à un prix allant de seize à 18 dinars.

Invité le 23 novembre 2023 à « Sbeh el Ward » de Hatem Ben Amara sur Jawhara Fm, Anis Kharbeche a considéré que la saison actuelle a été difficile pour les agriculteurs. Il a insisté sur l’importance de préserver tous les acteurs concernés par ce secteur. Le dirigeant de l’Utap est revenu sur le prix de vente du litre d’huile d’olive au consommateur. Il a précisé que celui-ci était passé à vingt dinars le litre après la tenue d’une réunion à la présidence de la République portant sur ce sujet.

« Nous avons demandé l’attribution d’un rôle plus important à l’Office national de l’huile, notamment à travers les marchandises produites par l’Office des Terres Domaniales, la conclusion d’un accord entre les deux entités et sous la tutelle du ministère de l’Agriculture afin de mettre en place des points de vente directe du producteur au consommateur et la mise en place d’un prix de référence correspondant à 17,5 dinars », a-t-il poursuivi.

Anis Kharbeche a précisé qu’une partie des terrains domaniaux était exploitée. Il a affirmé que la consommation nationale d’huile d’olive était de l’ordre de 25.000 à 27.000 tonnes d’huile, soit pas plus de 10% de la production nationale. Il a lié la hausse des prix de vente au consommateur au manque de disponibilité d’huile d’olive en juillet et en août, aux rumeurs au sujet des prix de vente véhiculées en ce temps-là et par l’empressement des consommateurs. Le dirigeant de l’Utap a appelé les Tunisiens à faire preuve de patience et à reporter les achats d’huile d’olive.

Pour ce qui est des tomates, Anis Kharbeche a assuré que la récolte avait atteint un million de tonnes, dont plus de 700.000 tonnes ont été transformées. Cette quantité a permis de produire 110.000 tonnes de concentré de tomates couvrant largement les besoins de la Tunisie. Il a appelé à autoriser l’exportation de cette marchandise puisque la récolte s’est avérée être très bonne. Il a indiqué que les agriculteurs vendaient les tomates aux usines à 0,27 dinar le kilo alors que le coût devrait être de 0,31 dinar. L’année prochaine, le kilo de tomate coûtera 0,34 dinar. Il a, également, critiqué le prix de vente du concentré de tomates au consommateur.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *